Le Tube – Les Bourdaines

En accord avec Chinese Man Records
En accord avec Chinese Man Records

Le 05 octobre prochain, Chinese Man Records investit la scène du Tube avec deux de ces artistes phares pour une soirée hip hop, électro !

SCRATCH BANDITS CREW

En 2015, les Scratch Bandits Crew rejoignent les rangs du label Chinese Man Records et sortent leur troisième album « Stereo 7 ».

Après trois ans de tournée en France et à l’international dont de nombreuses scènes aux côtés de Chinese Man, les Scratch Bandits Crew constitués de Supa-Jay, fondateur et compositeur du groupe et de Syr, turntablist chevronné et dépisteur de samples, persistent et signent avec leur nouvel album « Tangram Series ».

Quatrième opus des Scratch Bandits Crew, toujours sous la bannière du label Chinese Man Records, « Tangram Series » est, à l’instar du célèbre puzzle chinois, une synthèse sonore de toutes les expériences vécues par le groupe au cours de sa dernière tournée. Les mains sur leurs platines, claviers et autres samplers, le crew déstructure et manipule ces sonorités hétéroclites comme autant de pièces de puzzle, pour finalement les réunir en dix titres inédits.

 

MATTEO

C’est en 2004 que Matteo, entouré de ses deux comparses High Ku et Sly crée le groupe Chinese Man et par la même occasion devient co-fondateur du Label Chinese Man Records.

Toutefois, refusant de se contenter de cette expérience artistique qui s’enrichit à chaque création d’EP et LP ( “The Groove Sessions” Vol.1,2,3, “Racing With The Sun”,”Sho Bro”, “Shikantaza” pour ne citer qu’eux ) et de performances en Live (DJ set ou Lives Chinese Man), Matteo ne cesse de se réinventer, d’explorer d’autres univers: tour à tour compositeur, producteur et réalisateur de clips et de courts métrages (“Ordinary Man”, “La Jeune Fille et La Mort”), Matteo est toujours en quête de nouveaux projets. Et il le prouve à nouveau avec la sortie de son premier EP en solo intitulé : “Scaglia” qui sortira fin 2018.

Pour définir l’essence de ce nouvel opus, Matteo évoque la figure du Caméléon: ainsi à l’instar du reptile, “Scaglia” apparaît comme un ensemble très varié pouvant coller à de multiples environnements . “Le processus de fabrication est hybride et évolutif, parfois très personnel, parfois collaboratif, entièrement composé ou bien créé à partir d’un sample.(…) La figure du Caméléon m’a accompagné au gré de toutes ces expériences jusqu’à ma transformation actuelle, celui que je suis dans le présent. C’est donc la moindre des choses de lui rendre cet hommage. Cette peau qui mue est composée d’écailles, « scaglia » en italien (ça tombe bien, je suis d’origine italienne) » Matteo – Février 2018